Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

Le Sorcier de la Montagne de Feu


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

image à venir cliquez sur l'image pour l'agrandir cliquez sur l'image pour l'agrandir cliquez sur l'image pour l'agrandir cliquez sur l'image pour l'agrandir image à venir cliquez sur l'image pour l'agrandir  
  première édition sans le logo
Défis Fantastiques
première édition avec le logo
Défis Fantastiques
édition spéciale deuxième édition sans le logo
Fighting Fantasy
deuxième édition
 avec le logo
 Fighting Fantasy
troisième édition  
               

- Merci à Vancass pour le scan de la couverture de la première édition sans le logo.
- Merci à
Lorin pour le scan de la couverture de la deuxième édition sans le logo Fighting Fantasy.
- Merci à
Jeveutout pour le scan de la couverture de la troisième édition.


   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :




Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :


Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 1 (toutes les éditions)
Steve Jackson (UK) et Ian Livingstone
The
Warlock of the Firetop Montain
Camille Fabien
Peter Jones
(toutes les éditions)
Russ Nicholson
Philippe Mignon
(pour le supplément dans l'édition spéciale)
1982
1983
janvier 1985
(première édition sans le logo Défis Fantastiques)
mai 1985
(première édition avec le logo Défis Fantastiques)
mars 1990 (édition spéciale)
janvier 1997
(deuxième édition  sans le logo Fighting Fantasy)
janvier 2007
(troisième édition)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
252
2-07-033252-7
(première édition)
2-07-033578-X (édition spéciale)
2-07-050919-2
(deuxième édition)
400

 


Résumés

(première, deuxième et troisième éditions)

C’est au plus profond des labyrinthes de l’inquiétante Montagne de Feu, que se cache un redoutable Sorcier, gardien d’immenses trésors… si toutefois on en croit la rumeur, car de nombreux aventuriers ont pénétré dans les grottes de la Montagne, et nul n’en est jamais revenu. VOUS avez décidé, à votre tour, de tenter l’aventure. Mais êtes-vous bien conscient des périls qui vous guettent ?

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…

--------------------------------------------------

(édition spéciale)

C’est au plus profond des labyrinthes de l’inquiétante Montagne de Feu, que se cache un redoutable Sorcier, gardien d’immenses trésors… si toutefois on en croit la rumeur, car de nombreux aventuriers ont pénétré dans les grottes de la Montagne, et nul n’en est jamais revenu. VOUS avez décidé, à votre tour, de tenter l’aventure. Mais êtes-vous bien conscient des périls qui vous guettent ?

32 pages en plus pour mieux lire les autres. Un supplément ludique et enrichissant. Des tests, des jeux, des exercices d'observation. Un prolongement à la lecture de ce livre. Une ouverture sur la meilleure littérature. Un plaisir de plus !

 

Informations

Ce livre possède deux suites, Retour à la Montagne de Feu et La Légende de Zagor. Par contre on y incarne des personnages différents dans chacun des livres.
Un jeu de société "Le Sorcier de la Montagne de Feu" basé sur le livre est sorti en 1986 chez Gallimard. Malheureusement il est maintenant épuisé. Mais le possédant, je vous en parlerai prochainement.


Critiques

Premier livre dont vous êtes le héros, le Sorcier de la montagne de Feu est aujourd'hui devenu un livre culte. Je vais essayer de faire la critique de ce monument, en essayant de rester objectif, étant donné qu’il s’agit d’un de mes premiers Défis fantastiques.
L’intrigue est, il faut bien l’admettre, basique. Il s’agit juste de tuer Zagor dans son repaire et l’histoire ne progressera pas plus que ça. Ainsi, l’introduction est très courte et est relativement décevante pour un lecteur averti de livre dont vous êtes le héros. Néanmoins, on peut pardonner cela aux auteurs étant donné qu’il s’agit du premier opus de la série.
La Montagne de Feu est clairement divisée en deux parties, qui correspondent chacune à un auteur. Elles sont de plus distinctement séparées par une rivière.
La première moitié de la Montagne est l’œuvre de Ian Livingstone. Contrairement aux autres livres de l’auteur, il ne s’agit pas d’un one-true-path. Néanmoins, la linéarité reste forte : beaucoup de choix sont proposés mais on s‘aperçoit vite qu’on est forcé de suivre le chemin défini par l’auteur. Les combats sont assez nombreux mais plutôt faciles dans l’ensemble. Signalons aussi le très faible nombre de morts subites. Le style est quand à lui peu accrocheur à mon goût : on sent bien que Ian Livingstone débute dans l’écriture de livres-jeux.
En bref, cette première partie s’avère très facile et pas forcément palpitante pour le lecteur.
Après avoir traversé la fameuse rivière, on arrive à la deuxième partie du livre, écrite par Steve Jackson. Là, changement de style et de philosophie. Il ne s’agit toujours pas d’un one-true path mais la difficulté progresse tout de même subitement. Des combats plus difficiles attendent le lecteur, dont deux ou trois peuvent vite s’avérer fatals. Et, surtout, la grosse difficulté du livre : le labyrinthe de Zagor. C’est le seul point du bouquin qui peut réellement poser problème au lecteur : on sent bien le goût de Steve Jackson pour les dédales inextricables (qu’il confirmera bien plus tard dans la créature venue du chaos). Le style est, de mon avis, plus agréable que celui de Ian Livingstone.
Le combat final quand à lui ne devrait pas poser trop de problème, pour peu qu’on ait découvert l’objet permettant d’éliminer directement le sorcier. Mais, même si ce n’est pas le cas, plusieurs alternatives sont possibles pour terrasser Zagor.
Une fois l'adversaire battu, on se rue sur la salle du trésor... pour découvrir qu'elle est verrouillée par trois serrures dont les clés sont cachées dans les souterrains. Et voici la partie la plus difficile du jeu : réussir à trouver ces trois clés. Six en tout sont soigneusement dissimulées dans les souterrains mais la moitié sont des leurres. Si vous ne les possédez pas, vous avez échoué à un paragraphe de la fin et êtes bon pour recommencer. Donc, il s’agit au final d’une bon vieux one-true path !
J'avoue que j'ai refait le livre une bonne dizaine de fois avant de trouver ces maudites clés et que lorsque je suis enfin parvenu au tant espéré paragraphe 400, j'ai presque hurlé de joie. A ce propos la fin est plutôt intrigante et vous propose le choix de devenir à votre tour maître de la montagne ou, ce qui est plus classique, de piller le trésor et de s’enfuir avec.
En bref, si j’adorais le Sorcier de la Montagne de Feu il y a deux ou trois ans, mon opinion a sensiblement baissé aujourd’hui, après la lecture d’ouvrages plus approfondis. L’aventure est longue, assez plate, et manque cruellement de moments forts. La difficulté élevée n’arrange en rien les choses. Restent toutefois une ambiance féerique assez unique dans les livres dont vous êtes le héros et le fait qu’il soit le premier de la série.

Intérêt : 64 %
Difficulté : 86 %
Aragorn

--------------------------------------------------

Premier livre de la série Défis Fantastiques et aussi l'un des préférés des lecteurs. Dans ce livre, le perso principal est confronté au Sorcier Zagor (que l'on verra plus tard dans des suites) pour lui voler son trésor mais pour cela, il devra traverser maintes dangers et arpenter un tortueux labyrinthe. Ce livre est assez gentillet, en tout cas au début, les créatures ne sont pas très effrayantes et pas spécialement féroces (Farfadets). L'atmosphère est bien retransmise et les illustrations aident bien car elles sont assez enchanteresses (bien que je ne les trouve pas spécialement jolies). Le livre se laisse lire sans problèmes et la difficulté n'est pas très importante, en tout cas au niveau des combats mais plus par la construction de la Montagne du Feu, un dédale de chemins, pas toujours évident d’en sortir sain et sauf sans l'aide d'une carte dressée au fur et à mesure. La grosse difficulté, je dirai, est de trouver les trois bonnes clés permettant d'ouvrir le coffre final car des clés, il y en a beaucoup ! Et quelle frustration vous avez à la fin si vous ne possédez pas les 3 bonnes clés après tous ces périls. Tout est à refaire ! Moi je peux vous dire que je n'ai pas super bien digéré ^^ Par contre l'histoire est très intéressante car on est vraiment plongé dedans et on s'imagine presque dans le peau du héros ainsi incarné. De plus, si vous aimez les combats et si vous avez tiré de bonnes statistiques ça va vous plaire car comme cité plus haut, les ennemis ne sont pas très fort et il y en a en abondance !
Livre très bien écrit et un brin enfantin et enchanteur (je préfère les histoires plus sombres comme « La Légende de Zagor ») le tout baigné dans une bonne ambiance avec beaucoup de combats de difficulté moindre. Seules complications : le labyrinthe de fin et la recherche des différentes clés.

Intérêt : 71%
Difficulté : 78%
Sombrecoeur

--------------------------------------------------

Le Sorcier de la Montagne de Feu : beaucoup l'évoque avec nostalgie car c'est le premier livre du genre... Malheureusement ce n'est pas le premier que j'ai lu et ça découverte tardive fait que je le trouve vieillot...
Je crois que le premier tome de Loup Solitaire date de la même époque concernant l'écriture et ce dernier est bien plus abouti.
Une aventure étrange dans un repère souterrain qui change brutalement d'ambiance avec le changement d'auteur. Personnellement je ne l'ai pas finit : pas assez de temps et trop de livres.

Intérêt : 45%
Difficulté : 85%
Efelle

--------------------------------------------------

Le seul truc que je me souviens, c'est que je n'avais pas réussi à le terminer ! Un vrai labyrinthe, très casse-tête, où l'on risque de repasser sans arrêt au même endroit. Mais j'étais gosse et peut-être qu'aujourd'hui, si je réessayais... En tout cas, c'est le premier livre dont vous êtes le héros de l'histoire, né de l'imagination débordante de Steve Jackson et Ian Livingstone, les deux maîtres en la matière, alors rien que pour ça, il vaut le détour !

Intérêt : 80 %
Difficulté : 85 %
Allobroge

--------------------------------------------------

Le Sorcier de la Montagne de Feu est le premier des Livres Dont Vous Êtes le Héros parus - enfin, l'un des premiers, en tout cas. Et à ce titre, on a souvent tendance à le considérer avec indulgence, en disant qu'on ne peut pas être parfait du premier coup, et ainsi de suite. Mais je l'ai découvert sur le tard, après avoir lu un grand nombre de Livres Dont Vous Êtes le Héros. En fait, j'aurais pu le lire plus tôt, mais je n'en avais jamais ressenti l'envie, et je l'avais systématiquement reposé dans le rayon livres du supermarché où je me fournissais, pour jeter mon dévolu sur un autre bouquin - un Loup Solitaire, en général. Cependant, le côté collectionneur a fini par me rattraper, et je l'ai finalement acheté.
Conclusion : je n'aime pas Le Sorcier de la Montagne de Feu. Le scénario est inexistant, le style est plat, et ce n'est au final qu'un porte-monstre-trésor comme tant d'autres Livres Dont Vous Êtes le Héros qui ont suivi. Le fait qu'il soit le premier ne change rien à l'affaire, je m'ennuie comme un rat mort en lisant ce bouquin (comme dirait l'inventeur de la dératisation par l'emploi de laxatifs, hein, monsieur Desproges ?), et j'ai dû me faire violence pour le finir. Je l'ai rangé et il est peu probable que je le rouvre jamais, à part peut-être pour jeter un oeil aux illustrations. Et encore.
Au final, ne vaut que pour son aspect de curiosité. Il faut une sacrée dose de nostalgie pour pouvoir l'apprécier, semble-t-il, chose que je n'ai pas.

Intérêt : 35%
Difficulté : 50 %
Meneldur

--------------------------------------------------

Premier volume des Défis Fantastiques, Le Sorcier de la Montagne de Feu reste un ouvrage mémorable et ce, pour plusieurs raisons.
Ecrit par Steve Jackson en collaboration avec Ian Livingstone, on y joue un aventurier solitaire originaire d'un petit village aux abords de la montagne. Le but de la mission est simple : récupérer le trésor qu'un puissant sorcier garde jalousement, une recette simple et efficace.
La quête est longue et se passe uniquement dans les entrailles de la montagne, à l'intérieur on devra retrouver certains objets bien précis pour la finir (les 3 clés qui ferment le coffre en font partis) et c'est bien tout ce qui fait la difficulté du livre. Tout ceci est bien entendu protégé par tout un bestiaire aussi nombreux que varié (gobelins, troll, ogres et géants pour l'heroic fantasy; sans oublier les vampires, squelettes et autres goules pour le coté nécromantique).
Les décors sont aussi variés que possibles et sont bien mis en valeur par Russ Nicholson, en effet on commencera par les quartiers des gobelins avant de traverser une rivière qui nous mènera vers un labyrinthe et, finalement aux salles secrètes ou se cache Zagor, le sorcier de la montagne.
Les personnages secondaires sont assez nombreux : ainsi nous rencontrerons le passeur (qui n'est pas s'en rappeler le passeur du styx dans la mythologie grecque), le maître du labyrinthe, le cyclope et le minotaure. les autres, hélas, ne peuvent être rencontrés car il n'existe qu'un seul chemin menant à la victoire et c'est bien dommage.
En ce qui concerne les combats les bourrins seront servis car ils sont nombreux et variés (seuls les combats contre le cyclope et le minotaure peuvent donner du fil à retordre), la plupart des boss sont éliminés grâce à des sorts.
La difficulté globale est bien gérée et croissante, attention tout de même à prévoir une carte tout au long de l'aventure.
En résumé, une excellente quête avec un haut niveau de vie et une très bonne ambiance, seul bémol le trajet unique menant au sorcier.

Intérêt : 78%
Difficulté : 71%
Milos

--------------------------------------------------

Bon, alors il faut dire que l' histoire ne m' avait pas tellement emballé avec le Sorcier et le Trésor. Classique. Bon, c' est parti :
Je commence l' histoire avec 12 d' HABILETE : trop simple, même avec des points faibles au début on s' en tire pas mal. Ensuite ça se complique et on voit bien là le style de Ian Livingstone : il n' y a qu' un seul chemin menant à la victoire et il faut empocher les bonnes clés. Généralement, on passe la rivière sans trop d' encombre. Ensuite, ceux qui auront tirés des points faibles au départ auront un peu de mal (notamment VAMPIRE H :10 E :10). Puis vient le fameux labyrinthe : j' ai mis une bonne semaine avant de trouver la sortie ! Je trouve que c' est vraiment LA difficulté de ce livre car si on dispose des objets nécessaires le DRAGON et le SORCIER Zagor sont faciles à battre. Après, le coffre, et il se trouve que la première fois que je l' ai atteint j'avais les bonnes clés !
Je trouve les illustrations vraiment très belles et je conseille également de faire une carte de la Montagne.

Intérêt : 76%
Difficulté : 84%
Théo

--------------------------------------------------

Il s'agit là du premier livre dont on est le héros de Steve Jackson et de Ian Livingstone, je vais essayer de ne pas être trop sévère. Parlons déjà du scénario. Assez basique et peu inventif, étant donné qu'il s'agit de ''tuer le méchant Zagor''. Rien de plus. Le livre se compose de deux parties : Avant et après la rivière. La première partie s'avère facile, décevante et surtout très peu intrigante. Les combats s'avèrent hyper facile, même pour un joueur ayant 7 d'habilité. Le seul endroit où l'on pourrait avoir une grave blessure est sur la herse (je n'en dis pas plus). La deuxième partie s'avère beaucoup plus intrigante. Des adversaires beaucoup plus fort arrivent, qui peuvent tuer des joueurs disposants pourtant d'un grand nombre d'habilité. C'est dans cette partie que se trouve l'une des deux plus grande difficulté du livre : le labyrinthe de Zagor. J'ai mis des heures à trouver la sortie. Le pire, c'est que le labyrinthe n'a rien de bien étant donné qu'il se résume à nord sud est ouest. Vient la deuxième difficulté du livre : les clés. L'une d'elle est particulièrement dure à avoir car il faut suivre un chemin spécial et affronter un adversaire particulièrement costaud. Quand au combat contre Zagor et le dragon, ils sont tous les deux évitables. Mieux, si on veut gagner le livre on est obligé d'avoir ce qui permet de vaincre Zagor.
Bref un livre ennuyeux, que l'on n’a pas envie de relire après l'avoir réussi. La difficulté est tournée dans le mauvais sens (au bout de quatre heures dans un labyrinthe et de vingt parties recommencées parce qu'on n’a pas les bonnes clés, ça devient lassant.)

Intérêt : 60%
Difficulté : 65%
Lion Solitaire


Voir la Feuille d'Aventure
Voir les erreurs
Voir la solution

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net